Dune

La semaine dernière, j’ai enfin vu Dune de Denis Villeneuve.

Cette œuvre, elle est un peu particulière pour moi. J’ai essayé de lire le livre sans succès. Je trouvais l’histoire peu intéressante, une histoire d’Elu et de prophétie… C’était déjà plus mon type d’histoire.
Le film de David Lynch, que dire?… Si j’apprécie Lynch et son style – je ne peux reprocher à son film de manquer de pâte, de cachet – j’ai profondément détesté le film. Chose rare, je l’ai vu et oublié 2 fois. Ce n’est qu’au bout du 3ème visionnage, à la fin du film que je me suis dis : j’avais déjà tout vu mais je comprends pourquoi j’ai refoulé les souvenirs.

Toujours est-il que ce n’est pas le cas ici. Si l’histoire m’indiffère toujours autant, j’ai beaucoup aimé la mise en scène, l’ambiance et surtout la qualité apportée aux vaisseaux spaciaux. Ce fut un véritable enchantement que de voir des designs de vaisseaux tirés d’un univers autre que celui de Star Wars. Si le film est un peu longuet par moment, il se regarde bien.
Gros bémol négatif sur le son de l’UGC beaucoup trop fort. J’ignore si la faute revient au cinéma ou à Hans Zimmer mais c’est une des rares fois où j’ai dû mettre des bouchons d’oreilles pendant un film.