Une promesse qui valait 2 millions, ou 1, ou 3…

Ah Pierre Gattaz, quel sacré farceur! Il nous promet de créer 2 millions d’emplois si on l’écoute. Ça fait rêver, non?

Sauf qu’il avait promis la moitié de ce chiffre il y a 2 ans, qu’on l’a écouté et malgré les cadeaux faits aux entreprises, on n’a pas vu beaucoup d’augmentation. En même temps, il a promis, il ne s’est engagé en rien.

Donc à l’avenir, quand on nous promet des merveilles, mieux vaut faire signer la personne qui promet. Si elle refuse, on sait qu’il s’agit de paroles creuses. ^^